Je suis une mauvaise cuisinière

7 novembre 2015

Mauvaise cuisinière

Il n'y a pas si longtemps que ça, Alan n'a encore pas fini son assiette parce que c'était "pas cuit" alors, j'ai eu envie de vous écrire cet article (mon copain, cette source d'inspiration). Vous l'aurez compris, je suis le genre de personne qui ne sait pas cuisiner, et on me le rappelle bien d'ailleurs. Ce n'est pas faute d'essayer mais les trois quarts et demi du temps, c'est franchement pas bon, même les choses les plus simples à faire...

J'ai toujours rêvé de savoir faire des supers plats, beaux et bons, de présenter un gâteau délicieux qui, rien que par l'aspect visuel, donne envie d'être dévoré. Mais ça n'arrive jamais. Je vous raconte la fois où j'ai voulu faire des macarons (bon, on est d'accord que c'est absolument pas le plus simple) ? Sérieusement, ils ressemblaient à rien du tout et, à mon plus grand malheur, c'est à peine s'ils avaient un minimum de goût... J'ai l'impression d'avoir une malchance incroyable parfois, parce que quoi que je fasse c'est pas bon. Certes, je sais cuire un œuf (ou faire une omelette), faire des pâtes et du riz, j'aime même beaucoup faire des gâteaux de temps en temps... mais on peut pas dire que ce soit une réussite à tous les coups. Quoi qu'il arrive, ça se complique toujours pour moi.

Mauvaise cuisinière

Je peux foirer un cordon bleu, rendre les pâtes absolument dégueu, une fois j'ai même fait de la semoule à l'eau (ou de l'eau à la semoule plutôt). Non vraiment, je suis considérée comme une  catastrophe ambulante en matière de cuisine dans ma famille. J'ai beau essayer et vouloir bien faire, ça ne change absolument rien. Moi aussi j'aimerais bien savoir faire des trucs trop cool. Mais je vous vois venir en me disant "la cuisine, ça s'apprend", et là je vous assure que j'ai appris. Les heures passées avec mon père pour voir comment il faisait, étape par étape, je m'en rappelle (bon c'était pas des heures non plus, j'aime extrapoler) ! En plus, ma mère est monitrice Tupperware donc je dois avouer que, niveau cuisine, mes parents sont assez calés.

Alors pourquoi moi je le suis pas ? Ces choses-là devraient être génétiques. J'ai le chic pour tout faire foirer (en matière de cuisine en tout cas hein). Je me déteste pour ça. À côté de ça, j'aime bien faire des plats sucrés. Récemment, j'ai testé une recette de cookies aux flocons d'avoine et à la banane. Bon, je les ai un peu cramés mais j'ai trouvé ça carrément bon. Mais ils étaient cramés. Ça me rappelle une fois où j'avais fait des cookies (oui le truc qui ressemble à rien sur la première photo), dans une envie de sucré, et comme vous pouvez le constater ils n'étaient pas très beaux à voir. En les mangeant, mon frère de 14 ans m'a dit "bah ils sont moches mais ils sont bons", merciiiii. Demi victoire ce jour-là !

Mauvaise cuisinière

Un jour, j'espère réussir à faire un repas digne de ce nom. Vous n'imaginez pas à quel point je respecte les gens qui font des supers plats, et encore plus ceux qui réussissent leurs plats chaque jour (papa, je pense à toi, ta cuisine me manque quand c'est moi qui doit faire à manger). Il en faut du courage pour se motiver à cuisiner. Maintenant, que ce soit mangeable, presque ou pas du tout, j'ai un  sale goût en bouche. Je suis tellement perturbée de ne pas savoir cuisiner que directement mon cerveau associe ce que je fais à manger à ce qui est mauvais... Du coup, la plupart du temps je mange des pizzas ou des croques madame quand je suis toute seule (haaaan pas bien).

À force, je déteste faire à manger, et si je peux l'éviter je m'en porte très bien ! Je suis une mauvaise cuisinière, et j'espère un jour m'améliorer. Mais, en attendant, je suis une mauvaise cuisinière et je l'assume entièrement (enfin presque).

Et vous ? Des mauvaises expériences à partager ? Ou des bonnes ?

Vous vous considérez comme bonne ou mauvaise cuisinière ? Entre les deux ?

6 commentaires:

  1. Il faudrait déjà que tu puisses faire la différence entre omelette et œufs brouillés >.<
    Non, sérieusement, tu devais pas me faire goûter tes cookies la dernière fois, hein ?!
    En tous cas, ça me réconforte de savoir que je ne suis pas la seule à galérer avec la cuisine :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haaaan mais t'es méchante (j'ai pris 3 ans à comprendre que c'était toi...) !
      Mais j'en ai pas refait depuis... :'( J'irais acheter des bananes et j'en ferais pour la semaine prochaine :*
      Heureusement que t'es là toi aussi ahah ♡

      Supprimer
  2. Je voulais te remercier pour ton passage sur mon blog :)
    J'ai vu le titre de ton article et étrangement (ou pas) je me suis TOUT DE SUITE sentie concernée haha, je suis une très mauvaises cuisinière, que ce soit en salé ou en sucré (mais comme toi, à choisir plus le sucré). Je suis seule du coup même pas un chéri pour faire le relais à la cuisine haha, mais j'essaie quand meme ^^
    Des bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au final on est pas mal dans ce cas et ça me fait trop plaisir, je me sens beaucoup moins seule ^^ Mon copain part pour deux mois alors je vais devoir me débrouiller, on aura qu'à se faire des duels : qui réussira à faire le repas le plus élaboré ce soir ? XD
      Merci pour ton commentaire et je suis contente d'avoir trouvé ton blog par hasard, je l'adore :) Bisous et à bientôt !

      Supprimer
  3. Alors je dois dire que je me suis bien marrée en lisant ton article! Ce n'était pas de la moquerie mais j'ai trouvé ça assez amusant de voir par exemple ton résultat de macaron... Honnêtement je pense qu'il faut s'entrainer pour y arriver ! Tu ne perds pas espoir et c'est le principal :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle idée j'ai eu pour les macarons, en même temps XD Depuis que j'ai écrit cet article, je me suis quand même un peu améliorée c'est vrai, mais je déteste quand même faire la cuisine ahah ! Merci pour ton commentaire :*

      Supprimer