Roulez jeunesse jusqu'à Bordeaux

7 octobre 2016

roadtrip bordeaux

Depuis le temps que je vous promettais cet article... Ça va faire quatre mois maintenant ! D'ailleurs, si vous voulez jeter un coup d'œil aux looks shootés pendant ce petit roadtrip, vous pouvez retrouver celui à Saint-Émilion ici et celui à Blaye là.

Ce petit séjour, de six bons jours quand même, n'était pas vraiment prévu de base. Alan avait deux rendez-vous de prévu, un à Rennes pour son BTS le 20 juin et un à Bordeaux pour sa prépa le 24 juin. C'est là qu'on s'est dit que, tant qu'à faire, autant y aller tous les deux et se prendre de petites vacances pour prendre le temps de découvrir la ville dans laquelle on allait vivre et ses alentours (déjà un mois qu'on est à Bordeaux, ouhhhhhh) !

roadtrip bordeaux

On part donc le lundi matin pour Rennes, sous une pluie considérable et où j'attendrais pendant près de trois heures dans la voiture (on adore). Avec notre sens de l'orientation, on a pu se perdre plusieurs fois et c'est là que j'ai insisté pour m'arrêter cinq minutes prendre ces chevaux... Que voulez-vous, ma passion ne me quitte pas. On repart tout de suite après le rendez-vous, malheureusement, donc on a pas pu visiter un peu Rennes mais je la note sur ma liste de villes à découvrir (quand il fait beau, de préférence).

Première étape : La Roche-sur-Yon


la roche sur yon
la roche sur yon
la roche sur yon

Il était prévu qu'on reste jusqu'au mercredi à La Roche-sur-Yon, chez ma grand-mère. Une chouette ville, j'y ai déjà passé plusieurs jours des années auparavant. Comme à chaque fois, on n'a pas pu éviter la place Napoléon, que j'aime beaucoup, très animée. Le mardi 21, petit tour dans la ville pour la fête de la musique et c'est, ma foi, très très sympa ! On repart sur les routes dès le lendemain matin.

roadtrip bordeaux
roadtrip bordeaux
roadtrip bordeaux
roadtrip bordeaux

Malgré des heures à se perdre en voiture, sous une chaleur pas possible, parce qu'on évitait les péages, on est quand même tombés sur de jolis paysages et ça c'est trop cool !

Deuxième étape : Bordeaux


roadtrip bordeaux
roadtrip bordeaux
roadtrip bordeaux
roadtrip bordeaux
roadtrip bordeaux
roadtrip bordeaux
roadtrip bordeaux
roadtrip bordeaux
roadtrip bordeaux
roadtrip bordeaux
roadtrip bordeaux

17h et ouuuuui ça y est, on arrive au camping qui se situe à 30 minutes environ de Bordeaux et on saute dans la piscine tout de suite. Bon, je vous épargne les petits détails comme la galère des moustiques, l'orage de dingue la nuit alors qu'on est dans une tente, trouver une place de parking dans le centre de Bordeaux et mourir sous la chaleur écrasante. J'ai honnêtement a-do-ré Bordeaux. J'avais déjà été dans le Sud, près de Toulouse, très récemment et ça avait été un dépaysement total (j'avais adoré aussi), mais ce n'est pas le même style.

Une réflexion qui revenait régulièrement entre nous, c'était que ça nous faisait penser à Barcelone, on se croyait à l'étranger, je vous jure. Ça n'a rien de péjoratif, au contraire. Sur deux jours (jeudi et vendredi), on a marché énormément, on a voulu entrer dans la fanzone mais on a pas pu parce que j'avais des chaussures de rechange, on a bavé sur tous les fringues des différentes boutiques mais seulement bavé parce que la session shopping n'était malheureusement pas de mise (alors que c'était les soldes !), ma carte ne marchait plus alors que j'avais la moitié de nos finances pour notre séjour dessus, on n'a pas pu payer le parking à cause de ça du coup on nous a laissé sortir sans payer... Bref. Que d'aventures !

Le jeudi soir, c'était restaurant (il fallait que j'en parle, quand même) ! On en prévoyait au moins un dans tout notre séjour. Le choix s'est porté sur La Terrasse Saint-Pierre, qui était bondé. J'ai beaucoup apprécié. Pour deux personnes, avec apéritifs, plats, desserts et verres de vin, on s'en sort pour un peu plus de 60€. Restau que je conseille, il est sympa et c'est très bon. On termine la soirée avec la fête du vin et un chouette concert pour l'occasion sur la place de la Bourse.

Une seule pensée en partant le vendredi après-midi : j'ai hâte d'y habiter.

Troisième étape : Saint-Émilion


saint émilion
saint émilion
saint émilion
saint émilion
saint émilion
saint émilion
saint émilion
saint émilion
saint émilion
saint émilion
saint émilion
saint émilion
saint émilion
saint émilion

On s'était décidés le jeudi soir pour notre prochain arrêt : Saint-Émilion le vendredi soir et le samedi. Pas loin se trouve un Yelloh! Village très sympa (AVEC PISCINE ÉVIDEMMENT !). Le ciel est super orageux, les problèmes de carte bancaire continuent mais on se démonte pas et on se trouve un petit restau (dire qu'on devait s'en faire qu'un). D'ailleurs, on a bien fait parce que, je vous en ai déjà parlé, c'est le meilleur restau que j'ai jamais fait. C'est l'Amelia Canta, qui se trouve sur la place de l'église monolithe. Pour deux menus avec entrée, plat, dessert, deux kirs et deux verres de vin, on tombe à 66€ pile, sachant que lesdits menus sont à 25€ chacun. Je trouve ça parfait, d'autant plus que j'ai jamais aussi bien mangé, le goût était vraiment ouf et le cadre également. Le cheesecake est une tuerie, j'annonce.

Petite promenade le soir et on retourne le samedi. Retenez donc que c'est le 25 juin que j'ai décrété que je voulais me marier à Saint-Émilion, parce qu'un mariage s'y déroulait. Voilà. Je veux mon mariage de princesse là-bas. Concrètement, je suis tombée raide dingue de cette ville qui a un charme de fou avec ses rues, sa vue, toutes les vignes autour. Gros coup de cœur. J'aimerais beaucoup y retourner dans l'année, le temps d'un week-end ! Il n'y a pas grand chose à faire mais c'est trop mignon pour s'y promener. Puis on a ramené des vignes de là-bas aussi, ça a son importance.

Dernière étape : Blaye


blaye
blaye
blaye
blaye

On termine le samedi soir par la citadelle de Blaye. Le camping municipal s'y trouve à l'intérieur et le prix est vraiment minuscule : 10€ pour la nuit. Évidemment, le confort est vraiment minimal mais c'est très reposant. Personnellement, je n'ai pas spécialement aimé. C'est mignon mais ça me paraissait bien fade à côté de Saint-Émilion. Peut-être aussi que je comparais beaucoup avec la ville close de Concarneau, qui est, à mon sens, mille fois mieux et plus active. Un peu dommage de finir sur une note pas terrible mais ça arrive.

On remonte tranquillement toute la journée du dimanche. Ma lecture durant le trajet était d'ailleurs L'île des oubliés de Victoria Hislop. On retourne en Bretagne, la pluie prête à nous accueillir, bien fatigués mais contents de ces quelques jours !

CONCLUSION : le meilleur séjour de ma vie. Premier roadtrip alors que j'avais mon permis et que j'ai pas conduit une seule fois à part pour garer la voiture dans le parking (comprenez la logique des hommes). Deuxième voyage en amoureux. Deuxième découverte des régions du Sud. Meilleur restau de toute ma vie. Des paysages à couper le souffle qui m'ont fait encore plus aimé la campagne.

Et vous, votre dernier séjour ?
Vous êtes déjà allés en Gironde ?

Envie de réagir ?

Laissez un commentaire